Le carnaval, on le fête aussi en France !

Aujourd’hui, c’est Mardi Gras !

Le Mardi Gras est, dans la tradition chrétienne, le dernier jour avant une période de jeûne et d’abstinence qui durera jusqu’à Pâques. Le carnaval représente le temps fort d’un défoulement collectif avant l’entrée dans le temps du Carême.

Dans le monde entier, même si les célébrations du Mardi Gras sont un peu différentes, elles sont souvent associée à une fête et donnent lieu souvent à des défilés.

Même si Rio, Venise, La Nouvelle-Orléans ou Québec ont réussi à créer des événements à portée planétaire, saviez-vous que la France a aussi des carnavals connus bien au delà de nos frontières ?

Nos rédacteurs vous parlent des carnavals de Dunkerque, Paris, Mulhouse, Annecy et Nice qui sont des manifestations d’envergure.

Mets ta plus belle clet’che, on part au Carnaval de Dunkerque

Par Charlotte, du blog La tribu de Chacha

Le carnaval de Dunkerque dure 3 mois. L’agenda des différents carnavals de Dunkerque est attendu  avec impatience par les carnavaleux chaque année. Il n’y a pas que les Dunkerquois qui font le carnaval, on y vient de toute la région et même au-delà. Ici on ne plaisante pas avec les traditions du carnaval. Voici tout ce qu’il faut savoir :

Déguisement : il est obligatoire si vous souhaitez participer au carnaval, sinon vous ne serez que spectateur

Clet’che : veut dire en flamand ”petite robe”, en général les messieurs sont grimés en dame haute en couleur et pour cela ils sortent leur plus belle clet’che (attention à ne pas oublier l’accessoire indispensable : la perruque et le chapeau). On oublie les talons hauts, et on privilégiera les chaussures de sécurité pour privilégier les pieds lors des chahuts.

Chanson : les carnavaleux ont de la voix, et ils connaissent leurs classiques par cœur. L’Hommage au Cô et la Cantate à Jean Bart en particulier, qui sont chers à leur âme de carnavaleux.

Vous voilà prêt pour intégrer le défilé, enfin une bande.

Faire partie de la ligne de front de la bande n’est pas autorisé à tout le monde, seuls les aguerris pourront intégrer cette 1ère ligne. Elle fait bloc, tous les participants sont “encoudés”, c’est eux qui gèrent la mouvance de la bande au son du tambour major. Lorsque les fifres (joueurs de flûte) arrêtent de jouer, la 1ère ligne s’arrête et retient les autres qui poussent. On appelle cela un chahut. On ne sort jamais de la bande lors d’un chahut.

Chapelle : les habitants des quartiers où passent les bandes ouvrent leur porte. On ne rentre pas dans une chapelle si on n’y est pas invité, il y a bien souvent un mot de passe à l’entrée. On vous accueille pour recharger les batteries en victuailles (soupe à l’oignon, potschevleeshe, et harengs) et autres ressources liquides qui ont le pouvoir de rendre la fête encore plus attachante (attention quand même à ne pas en abuser). Pour remercier son hôte, on n’oublie pas de pousser la chansonnette.

Les carnavaleux se retrouvent aussi au bal, c’est l’occasion de rencontrer d’autres carnavaleux et de sympathiser. Les bals sont aussi courus que les bandes.

La bande finira par un rigodon sur la grand’place de Dunkerque face à la mairie, où l’on procédera au jet de harengs (emballés)

Vous voilà enfin prêt pour participer à votre premier carnaval de Dunkerque !

Le Carnaval de Paris

Par Sabrina, du blog Tu Paris combien ?

Alors que le monde se tourne sur Venise, Rio, Dunkerque ou Nice, Paris aussi se met aux couleurs du Carnaval. De la très ancienne tradition datant du XIème siècle aux festivités d’aujourd’hui, le Carnaval de Paris renait de ses cendres. Après une progressive perte de vitesse au lendemain de la Grande Guerre, le second conflit mondial a eu raison de lui. Le Carnaval de Paris presque disparu a repris son souffle et ses belles couleurs. Depuis les années 90, grâce aux initiatives privées, les Parisiens portent à nouveaux, masques, chapeaux et costumes. Ont suivi la Promenade du Bœuf Gras et le défilé des Reines des blanchisseuses de la Mi-Carême.  

2019 met le sport à l’honneur avec « Un pour tous, tous pour le sport »

Même s’il est de tradition d’évoquer un thème chaque année, le seul mot d’ordre est : faire à la fête. Aucune contrainte, aucune obligation. Costumé ou pas chacun est convié afin de profiter pleinement de ce moment haut en couleurs.

Il parait qu’un Carnaval peut en cacher un autre, alors on se donne rendez-vous le 31 mars dans le cortège des Reines des Blanchisseuses de la Mi-Carême. Un carnaval de femmes où elles seront les Reines du jour. Cependant rien n’interdit aux hommes d’y participer bien au contraire.

Messieurs, soyez les bienvenus, seule condition venir en jupe.

Le Carnaval de Mulhouse, une célébration de tradition rhénane

Par Pierre, du blog Mon Grand-Est

A Mulhouse, le carnaval reprend les codes des carnavals rhénans. L’événement s’apparente à des processions bruyantes et colorées, à l’opposé du raffinement silencieux d’un carnaval vénitien.

Le carnaval de Mulhouse est très similaire à celui – beaucoup plus célèbre – qui est organisé dans la ville voisine de Bâle en Suisse.

Dans ces contrées du Rhin supérieur, on appelle ces carnavals Fasnacht (ou Fastnacht). Et ils répondent à une symbolique bien précise…

La symbolique du Fasnacht

Le Fasnacht signifie en allemand la nuit du jeûne. En Alsace, la croyance populaire assimile l’hiver aux mauvais esprits. Avec la venue du printemps, les processions du carnaval sont censés les pourchasser hors du pays.

En exhibant des personnages grotesques voire monstrueux dans les rues de leur ville, les habitants se libèrent symboliquement des mauvais esprits.

Le printemps peut enfin pointer le bout de son nez !

Le Fasnacht de Mulhouse

Le carnaval de Mulhouse dure pendant 4 jours. Ce sont plus de 100 associations locales qui participent aux parades colorées et bruyantes.

Le Fasnacht regroupe plus de 2 200 carnavaliers déguisés, masqués ou maquillés. Ceux-ci viennent autant de France, que d’Allemagne et de Suisse.

Des parades sont organisées dans le centre-ville avec des chars et des fanfares animés par des personnages en costumes colorés, extravagants, inquiétants ou drôles.

On y rencontre plusieurs personnages.

  • Les Rauhnächte. Ces fantômes maléfiques sont représentés sous la forme d’animaux redoutables qui ne sortent que pendant l’hiver à la recherche de nourriture. 
  • Les sorcières. Laides à faire peur, elles représentent les esprits sombres de l’hiver.
  • Les belles et jeunes filles. Elles symbolisent la venue prochaine du printemps et la renaissance de la nature.

L’édition 2019 du carnaval de Mulhouse

La 66e édition du Carnaval de Mulhouse se tiendra du 7 au 10 mars 2019 avec pour thème « LE KARNAVAL sur la route (du) 66 (ème) ».

Toutes les informations pratiques (dates, programmation, lieux) sur le carnaval de Mulhouse : http://carnaval-mulhouse.com/festivites/carnaval-2019/

Le Carnaval vénitien d’Annecy

Par Virginie, du blog Les aventures d’Arthur et Thibault

Chaque année, la Venise des Alpes, Annecy, accueille naturellement un carnaval vénitien !

Cette année 2019, le week end du 15 au 17 Mars, les plus beaux masques vont déambuler dans la vieille ville.

La ville ne change pas pour l’occasion, seuls les costumes sont à admirer. Il n’y a pas de décorations, ni gros chars, c’est un carnaval silencieux, tout est dans la poésie des costumes.

Ce carnaval est populaire et attire beaucoup de monde. Il y a foule ! Il faut planifier son voyage pour pouvoir admirer les masques.

Le célèbre Carnaval de Nice

Par Katou, du blog Touristissimo


Nice la capitale azuréenne est célèbre grâce à sa baie des Anges, à sa cuisine et à sa douceur de vivre mais savez-vous que le Carnaval de Nice est l’événement qui attire le plus de touristes dans la région?

Cette année nous avons célébré la 136e édition sous le thème du 7e art avec des chars immenses et hauts en couleurs, chaque année on est émerveillé par tant de travail.

Le Carnaval de Nice dure deux semaines tout au long des festivités, vous pouvez assister à la fameuse bataille des fleurs et aller à la rencontre de la Reine du Carnaval en journée. A la nuit tombée, laissez-vous emporter par la magie, par les lumières et par ce travail titanesque pour le plaisir de vos yeux … d’enfants.

Depuis 2 ans, le Carnaval de Nice s’exporte à l’étranger, en Chine exactement, une fierté pour le troisième Carnaval le plus célèbre au monde.

Et chez vous, comment fête-t-on le Carnaval ?

AuthorTeam EnFranceAussi

Quand les rédacteurs d'#EnFranceAussi se retrouvent pour une balade, cela peut donner naissance à de beaux articles collaboratifs, à 4, 6, 8, ou 10 mains !!

One reply to Le carnaval, on le fête aussi en France !

  1. Chacha, l’année prochaine on débarque à Dunkerque!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.