Comment je suis tombée amoureuse de la Côte d’Opale …

La Côte dOpale, c’est cette côte des Hauts-de-France que je ne connaissais que de loin. Pendant longtemps, je l’ai boudée, la Côte dOpale. Je la pensais inintéressante, et terne. Peu avenante. Ce que j’ai eu tort …
Coucher de soleil wimereux
Coucher de soleil sur Wimereux

Comment tout a commencé…

Il y a quelques temps maintenant, sur OnVaSortir, je tombe sur une sortie randonnée au Cap Gris Nez. Je n’y suis pas allée depuis mon enfance, je n’en ai aucun souvenir, je me dis : et pourquoi pas ? Sur place, il fait gris, mais déjà je perçois son potentiel. Déjà, j’aime ce que je vois, ces étendues sauvages. Ces côtes. Les bunkers au large. Le paysage est façonné par le vent, les intempéries, les vestiges des bombardements.
A la fin de la journée, nous nous arrêtons à Wimereux pour boire un verre et je tombe amoureuse des vagues qui se jettent contre la rade. Je me promets de revenir.
Rade wimereux
Rade de Wimereux

Et les aventures se sont enchaînées…

Ce que je ferai quelques temps plus tard, pour une randonnée dans la Baie de Saint-Jean. Une chouette randonnée à faire dans les dunes, qui traverse des forêts de pins, des grandes étendues de sable …
A chaque fois que je fais cette randonnée, j’ai peine à croire que je suis dans le Nord, mais attention, en cas de beau temps, ça chauffe bien et l’ombre est rare ! Mais au coucher du soleil, ce que la plage peut être belle… Et de manière générale, j’aime beaucoup Wimereux, ce côté petite station balnéaire, sans en faire trop, avec de la randonnée à proximité.
cap blanc nez
Le Cap Blanc Nez
Et toute cette belle histoire n’a fait que continuer. On a pris le soleil et le vent au Cap Blanc Nez et ses belles falaises en pleine commémoration canadienne. On s’est régalés d‘une glace artisanale à Wissant et sa plage avec vue sur Blanc Nez, village dans lequel j’adore me poser. Mais si on continue, on arrive aussi à Boulogne, Equihen, Bercq, la Baie d‘Authie et enfin la Baie de Somme et ses fameux phoques ! C’est ce que j’aime avec la Côte dOpale, c’est qu’elle n’a jamais tout dit …

Et notre histoire va perdurer…

La Côte dOpale, depuis que je la connais, je ne l’ai plus quittée. Très accessible en train depuis Lille (et en voiture), elle est idéale quand j’ai besoin de me dépayser ou de m’évader. Je n’aime pas les grandes plages de sable blanc, j’aime mettre du relief dans mes journées, de la nature et la Côte dOpale a tout bon pour ça.
plage de wissant
Plage de Wissant
Le dernier week-end que j’ai fait avec des amis du Canada, c’était là-bas, et on a passé un moment idyllique ! Surtout, j’ai encore beaucoup à explorer… La dernière découverte c’était Equihen Plage et Hardelot, la prochaine étape sera entre autres Le Touquet-Plage. Ainsi, je pourrais dire que j’ai fait toute (ou presque) la Côte dOpale 🙂
Et vous, la Côte dOpale, vous connaissez ? Vous aimez ?

Blogueuse sur Un Pied dans les Nuages, Mali’ vous emmène en escapades et courts séjours, direction France et Europe ! Son objectif ? Vous proposer ses meilleures adresses, ses incontournables et ses recoins secrets.

AuthorLaurianne

Blogueuse sur Un Pied dans les Nuages, Mali' vous emmène en escapades et courts séjours, direction France et Europe ! Son objectif ? Vous proposer ses meilleures adresses, ses incontournables et ses recoins secrets.

4 replies to Comment je suis tombée amoureuse de la Côte d’Opale …

  1. On aime beaucoup la baie de Somme, il faut qu’on pousse jusqu’à la côte d’Opale ! Je pense que ça doit être bien sympa en van. Ton article donne envie en tout cas !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.