Une journée royale

Il y quelques semaines une belle brochette de joyeuses blogueuses de la team #EnFranceAussi s’est rendue au Château de Versailles en short et en tongs. Vous faire un article vous vantant une énième fois la beauté du lieu aurait été bien trop facile. Nous préférons vous livrer un article un poil décalé. Vous y trouverez des anecdotes inédites (si si, en exclu’ mondiale) et une foule de petites infos qu’il est fort bien d’avoir en tête avant de venir arpenter le château et les jardins du roi soleil.

grille du château de Versailles
© Cécile du blog Famille France Trotteuse

Commençons par le début. Lorsque l’on fait un long trajet, en train, en voiture ou en calèche pour venir visiter la demeure du roi, il arrive assez fréquemment que l’on ait une envie pressente. Après avoir passé les contrôles de sécurité, vous chercherez alors certainement le fameux panneau vous indiquant les petits coins. Aurélie du blog Travelingaddress vous raconte.

Les lieux d’aisance de Louis

Louis XIV était le grand roi Soleil que nous connaissons tous, mais c’était loin d’être un as de la propreté ! A l’époque, les fosses d’aisance étaient bien peu nombreuses. Le roi possédait la sienne propre, mais les courtisans devaient se contenter de deux toilettes publiques. On imagine le défilé ! Ceci explique aussi pourquoi il n’était pas rare d’utiliser un pot de chambre (dont le contenu ne finissait pas toujours là où il aurait dû finir…) ou, pour les messieurs, de se soulager discrètement sous un escalier (comme quoi, les temps n’ont pas tant changé que ça !)

De nos jours, fort heureusement, nous avons dit adieu aux pots de chambre et dit bonjour aux WC modernes nettoyés régulièrement (par un personnel de service dont j’admire la patience !) Ce qui n’a pas changé hélas, c’est le nombre des cabines, toujours fort en deçà du nombre de visiteurs ! Ainsi à l’entrée, nous avons fait la queue pour entrer aux toilettes (1/2 heure quand même), aussi longue chez les hommes que chez les femmes puisque ces dames, lassées, faisaient la queue des deux côtés. A la sortie, nous étions fin prêtes à commencer la visite, mais c’était sans compter la queue pour RESSORTIR des toilettes ! Du jamais vu !

Et pour cause : aucun panneau n’indique nulle part des toilettes dans les jardins (à l’entrée). Voyant la file infinie des visiteurs du château, on pense donc naturellement : « C’est maintenant ou jamais ! » D’où la double-file….

Dans les jardins, l’ambiance est un peu plus relax (mais rassurez-vous, il y a toujours la queue !) L’attente est cependant nettement moins longue et surtout, pas de file à la sortie !

Vous l’aurez donc compris : comme à l’époque du roi, aller aux WC au château c’est presque mission impossible. A moins d’être très patient, mieux vaut s’y rendre aux jardins !

cabinet d'aisance - versailles
© Aurélie du blog Traveling Address

Une fois que vous serez enfin sortis des lieux d’aisance, il est possible que la masse de personnes présentes devant la grille du château vous questionne. Cécile du blog Famille France-Trotteuse vous explique pourquoi.

Entrez dans la demeure royale

Il faut que vous soyez conscient d’une chose lorsque vous viendrez visiter Versailles, vous ne serez pas le seul, et ce, peu importe la saison. C’est un fait de le savoir, cela en est un autre lorsque l’on arrive et que l’on découvre cette longue queue qui serpente sur les pavés. Surtout, ne vous réjouissez pas en pensant que toutes ces personnes font la queue pour obtenir leur ticket d’entrée, mais que pour vous tout va bien, puisque vous avez pris vos places sur internet. Non, eux aussi les ont prises sur internet. Ils font la queue pour rentrer dans le château. Et sachez-le, cette file peut être longue… très longue. Il faut compter parfois plusieurs heures notamment en été.

Il faut savoir aussi que lorsque, enfin, vous serez dans le château vous y serez avec toutes ces personnes. Certaines pièces de la demeure royale ne sont pas très grandes. Autant vous dire que l’impression de piétiner sur place et d’étouffer arrive très vite. Et je ne vous parle même pas de la belle galerie des Glaces qui perd beaucoup de son charme avec une telle foule.

Alors, si vous avez envie de visiter plus sereinement le château sans faire la queue, je vous conseille dès votre arrivée de filer aux jardins, au Trianon, ou bien encore au Hameau de la Reine. Profitez des lieux tranquillement durant toute la matinée. Ensuite, pique-niquez le long du Grand Canal. Et enfin dans le milieu de l’après-midi remontez jusqu’à l’entrée du château. Vous constaterez que ô miracle, il n’y a quasiment plus personne. À vous la demeure royale du Roi-Soleil !! Attention tout de même à ne pas y aller trop tard, car une bonne heure avant la fermeture, certaines pièces commencent à être fermées. Le mieux : en Hiver 14h30-15h (fermeture à 17h30) et en été 15h30-16h (fermeture à 18h30). Pour la visite du château, comptez entre 1h et 2h.

Maintenant que vous êtes des visiteurs avertis, place à la contemplation des beautés du palais. Suivez Sabrina du blog Tu PARIS combien? Elle a dû être une des courtisanes du roi dans une vie antérieure . Le lieu n’a donc quasiment aucun secret pour elle.

Versailles, anecdotes et détails

Fabuleuse et mystérieuse histoire que nous raconte ce château. Au-delà de ses incontournables, Galerie des glaces, bosquets et autres hameaux, arrêtez vous aux détails. A ces petits objets, ces meubles, ces recoins qui en apparence peuvent paraître insignifiants mais qui en réalité ont contribué à faire l’Histoire avec un grand «H».

Louis XIV chevauchant son beau destrier accueille le visiteur depuis la place d’armes.
Sa royale monture appartient en réalité à Louis XVI ! Ce dernier, persona non grata n’a pas eu droit à l’emplacement souhaité par son frère Louis XVIII.

Statue de Louis XIV - Versailles
Louis XIV ou Louis XVI ?? © Sabrina, du blog Tu Paris Combien ?

XIV
Le nombre XIV est étrangement lié à la vie du souverain, aux évènements de son existence en tant que roi et en tant qu’homme Il est le quatorzième Louis.
1643 – Il monte sur le trône. 1+6+4+3 = 14 (le 14 mai)
1652 – Alors qu’il risque de perdre son trône pendant la Fronde, il fut sauvé par Turenne à Bléneau. 1+6+5+2 = 14
1661 – Mort de Mazarin, Louis gouverne personnellement. 1+6+6+1 = 14
1661 – Il décide de construire Versailles.
1670 – Il fait édifier l’hôtel des Invalides 1 + 6 + 7 + 0 = 14
1715 – Mort de Louis. 1+7+1+5 = 14.  A l’âge de 77 ans. 7+7=14

L’étiquette à la cour de France.
Le protocole régit, dirige, et contrôle la vie intime des souverains et de leur entourage. Les journées sont codifiées, ne laissant rien au hasard ou à la spontanéité. Cette étiquette imposée à tous selon le rang occupé est d’une rigidité inhumaine, ne laissant place à aucun sentiment. Pourtant une femme a son propre protocole, dicté non pas par l’étiquette mais par son cœur. Chaque matin elle arrive discrètement dans la chambre de Louis XIV pour l’embrasser et quitte les lieux aussi discrètement qu’elle est venue. Il ne s’agit ni de la reine, ni d’une maîtresse mais de sa nourrice, Perrette Dufour. Jusqu’à sa mort, elle ne manquera pas un jour pour venir l’embrasser affectueusement.

C’est bien commode.
En 1708 le célèbre ébéniste André Charles Boulle fait livrer deux bureaux à Louis XIV. Meubles dotés de tiroirs que l’on trouva fort commodes en comparaison aux malles de l’époque. L’adjectif laissa place au nom. La commode est née.

Endetté, il se suicide.
Une scène de toute beauté vous attend au salon d’Hercule. Le peintre François Lemoyne a réalisé ce plafond en trompe l’œil sur une surface de 230 mètres carrés dont les 140 personnage et cette magnifique teinte bleu outre-mer en font la première grande réalisation artistique sous Louis XV. Nommé premier peintre,il se suicide peu après, endetté de 29000 livres. Ce bleu si particulier lui a coûté 24000 livres alors qu’il fut rémunéré de 10000 écus pour réaliser sa peinture.

Salon d'Hercule à Versailles
Le Salon d’Hercule © Sabrina, du blog Tu Paris Combien ?

Le roi est mort, vive le roi !
Après 72 ans de règne et une longue agonie, le roi soleil s’éteint à la suite d’une gangrène sénile. A propos, il est fortement déconseillé, voire interdit, de mourir à Versailles pour celui qui n’est pas de sang royal.

Les heures sombres.
6 octobre 1789, les Parisiennes réclament du pain. Marie-Antoinette est réveillée par le vacarme. Paniquée, elle quitte sa chambre pour rejoindre le roi. C’est par cette petite porte blanche qu’elle réussit à s’enfuir. Elle ne sait pas encore qu’elle ne mettra plus jamais les pieds à Versailles.

chambre de la reine à versailles
Chambre de la Reine © Sabrina, du blog Tu Paris Combien ?

Il est temps de prendre la direction des jardins du rois. Avant de gagner le hameau de la reine, vous allez forcément traverser les bosquets aux fontaines grandioses. De fin mars à fin octobre, vous pourrez voir le spectacle des grands eaux musicales. Paule-Elise du blog 1916 kilomètres vous guide.

Des jardins royaux

En attendant que les salles bondées du château se vident, c’est le moment de vous pavaner dans le splendide jardin, qui vaut à lui seul au moins autant le détour que les plafonds dorés des grands appartements… d’ailleurs, il y a du doré aussi dans le jardin ! C’est Versailles, quand même. Et d’ailleurs, pour Louis XIV, le jardin était au moins aussi important que le château. Il faut dire que les deux se complètent tellement bien. Le jardin fournit un écrin de rêve au château, et sans lui Versailles ne serait pas Versailles.

En été, c’est un vrai bonheur de déambuler dans les jardins et bosquets, où résonne de la musique d’époque. Tout de suite, ça donne envie d’enfiler sa crinoline et de se mettre à faire des courbettes sous les yeux des statues qui en ont vu d’autres. A heure fixe, les bassins s’animent pour les Grandes Eaux. Les créatures mythologiques semblent se réveiller d’un long sommeil et on croirait presque que le char d’Apollon est prêt à partir. C’est un spectacle magique qui ravira petits et grands. Par contre, les horaires sont relativement restreints  (de 11h à 12h et de 15h30 à 17h), donc renseignez-vous avant sur le site du château pour ne pas manquer ça. Certains soirs, il est possible d’assister également aux Grandes Eaux nocturnes.

Les jardins et bosquets sont payants durant les Grandes Eaux mais gratuits le reste du temps. A nouveau, vérifiez sur le calendrier du château, parce que ce n’est pas forcément très intuitif ! En tout cas, le parc est toujours gratuit, lui. C’est la partie entre les jardins et les Trianons et c’est là que vous pourrez pique-niquer tranquillement le long du Grand Canal, mais aussi vous balader, manger une bonne glace bio ou même… faire de la barque ! Allez, ouvrez les yeux et les oreilles, et bonne balade !

Après cette plongé musicale, et les fastes de la cours, il est temps de se mettre au vert au Hameau de la Reine. Véritable écrin de verdure, bouffé d’oxygène pour Marie-Antoinette à l’époque mais aussi pour le visiteur d’aujourd’hui. Mathilde du blog Voyager en photo vous fait faire le tour du propriétaire.

Le Hameau de la Reine

Après une pause pique-nique le long du Grand Canal, nous prenons la direction du Hameau de la Reine, qui fait aujourd’hui partie intégrante du domaine de Marie-Antoinette. Le trajet nous permet de découvrir l’extérieur et les jardins du Petit Trianon, avant d’arriver enfin à ce ce joli coin de campagne artificiel imaginé et créé sur la volonté de Marie-Antoinette, qui lui permettait de s’éloigner de l’atmosphère pesante de la Cour, et dans laquelle elle pouvait se reposer. Elle avait été jusqu’à faire venir des paysans et des animaux pour que l’illusion soit parfaite.

Ce hameau a rouvert très récemment au public après 5 longues années de rénovation. Ce qui était autrefois, dans mes souvenirs, un ensemble de ruines, a retrouvé la splendeur d’antan, et fait passer la pilule du droit d’entrée instauré (puisque celui-ci était auparavant en accès libre).

Le hameau est encore aujourd’hui un vrai petit coin de paradis, et comparé à la visite des Grands Appartements, un vrai havre de paix !

Visiter Versailles est une expérience unique à vivre au moins une fois dans sa vie. Peu importe l’âge, on n’en ressort forcément ébloui, admiratif voir un brin envieux. En effet qui n’est pas reparti de Versailles en s’imaginant parader dans les couloirs du château en tenue d’apparat ? Tania du blog Viver a vida in wonderful venait pour la première fois, elle vous livre ses impressions.

Première expérience versaillaise

Figurez-vous qu’il est tout à fait possible de passer près de 30 ans à quelques kilomètres de Versailles et de n’y avoir jamais mis les pieds. Aussi fou que cela puisse paraître, nous sommes nombreux à vivre à côté de véritables joyaux de notre pays et à ne jamais y avoir mis les pieds. Cette journée était l’occasion de remédier à cette terrible infamie.

Arriver à la gare de Versailles Chantiers, il ne faut que quelques minutes pour arriver au pied de la statue de Louis XIV qui trône fièrement devant le château. C’est ici que nous nous retrouvons toutes et cela fait bien plaisir, c’est une belle journée qui s’annonce.

Versailles est l’un des monuments les plus visités en France. Après une petite pause technique, nous avons visité les jardins du domaine. Immense, c’est vraiment impressionnant de voir cela. En cette période printanière, les jardins se montrent sous leur meilleur jour. Nous pouvons voir les bassins qui seront en lumière le soir pour les Grandes Eaux.

Le déjeuner au bord du canal est là encore une expérience délicieuse à vivre à Versailles, conviviale à souhait. Personnellement mon coup de coeur restera le Hameau de la Reine. So cute, comme diraient nos voisins britanniques. Oui, nous y étions, nous avons remonté le temps et étions des sujets de Marie-Antoinette. Le temps de prendre une photo du Petit Trianon et déjà il est l’heure de rejoindre le château et en découvrir toutes ses merveilles.

Cette journée à Versailles restera longtemps dans nos mémoires. Instant royale par excellence et hors du temps, venir à Versailles marque indéniablement le visiteur. Seule déception, Versailles étant un domaine immense tout voir en une journée est quasiment impossible, à moins de le faire au pas de course. Nous n’avons pas eu le temps de visiter le Petit et le Grand Trianon, nous n’avons pas eu le temps non plus de faire un tour de barque où de vélo. Mais ce fût une bien belle journée, une journée royale 😉

Une journée au château de versailles

Quand les rédacteurs d’#EnFranceAussi se retrouvent pour une balade, cela peut donner naissance à de beaux articles collaboratifs, à 4, 6, 8, ou 10 mains !!

AuthorTeam EnFranceAussi

Quand les rédacteurs d'#EnFranceAussi se retrouvent pour une balade, cela peut donner naissance à de beaux articles collaboratifs, à 4, 6, 8, ou 10 mains !!

6 replies to Une journée royale

  1. Merveilleux souvenir de sortie scolaire, j’ai été déçue par ma dernière visite (trop de monde, tarif prohibitif)
    Mais votre article est une super mine de super conseils

    • Effectivement Versailles peut parfois décevoir au vu du monde qu’il y a. C’est malheureusement le problème avec les grands sites de renommés comme la Tour Eiffel. Mais Versailles reste une visite incontournable.

  2. Oh que oui ce palais est merveilleux mais il y a une astuce pour ne pas faire la queue : avoir un abonnement annuel solo ou duo pour l’année …ou connaitre une personne qui a un de ces abonnements…
    et toutes les personnes qui viennent avec la personne abonnée peuvent passer en coupe file aussi ^^ ! j’ai même pu venir avec 8 amis américains plus nous (11 en tout ) bon ok on voit les autres personnes qui attendent depuis des heures nous regarder de travers … mais nous on passe de suite 🙂

  3. Oui, il faut souvent avoir des visiteurs pour se forcer à aller voir ce qui se passe à côté de chez soi!

    • C’est vrai ça !! Quoique nous, nous avons la chance d’être presque à côté mais cela dit nous n’y allons pas tous les Week-end. Mais à l’automne c’est sympa et y’a bien moins de monde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.