Sept Petites Cités de Caractère pour se mettre au vert

A l'approche du mois de mai et de ses nombreux "ponts", on a décidé de vous proposer une petite liste, non exhaustive, de Petites Cités de Caractères où poser vos valises. Le temps d'un week-end prolongé, évadez-vous en France (bien sûr !) et prenez le temps de (re)découvrir notre beau pays et les joyaux patrimoniaux que sont les Petites Cités de Caractères.

Petit point sur le label :

Le label "Petite Cité de Caractère" a été créé en Bretagne, en 1976 afin de "mettre en valeur l'authenticité et la diversité du patrimoine de certaines petites communes (moins de 6 000 habitants) dotées d'un bâti architectural de qualité et cohérent.". Plus tard, la marque est étendue à sept autres régions et on dénombre aujourd'hui 170 communes labellisées "Petites Cités de Caractère". Depuis 2009, une association loi 1901 "Petites Cités de Caractère" a été créée afin de faire le lien entre les réseaux régionaux et promouvoir le label à l'échelle nationale.

Pour en savoir plus, consultez le site de l'association Petites Cités de Caractère.

Vouvant, dernier bourg fortifié de Vendée

Texte et photos par Sandrine, du blog One Two Trips

Au cœur des terres vendéennes, découvrez Vouvant, petite cité de caractère qui a conservé son charme médiéval. Située sur un éperon rocheux, dans un méandre de rivière, Vouvant est choisi par Guillaume Le Grand pour y faire construire un château. Aujourd’hui encore, vous pouvez imaginer l’enceinte médiévale en longeant les remparts restaurés. Pour prendre un peu de hauteur, rendez-vous à la Tour Mélusine, dernier vestige du château pour admirer le paysage apaisant aux alentours. Pensez à demander la clé de la porte à l’Office de tourisme ou au café Mélusine !

Pour découvrir Vouvant, suivez le sentier pédestre qui en fait le tour. En chemin, vous croiserez une grotte reproduisant la grotte de Lourdes. Vous apprécierez les jardins et le calme de l’eau omniprésente, les ruelles pavées, son pont roman mais aussi l’ombre des saules pleureurs proches des remparts. Admirez le porche de l’église qui vous propose 2 portes d’entrée jumelles : la décoration de l’une évoque le Bien, la seconde, le Mal. A vous de choisir celle qui vous tente le plus !

A 40 km de Niort, à 70 km de La Roche-sur-Yon ou de La Rochelle et à 104 km des Sables d’Olonne.

vouvant-vendee (1)
vouvant-vendee

Plombières-les-Bains, la Ville aux mille balcons

Texte et photos par Pierre, du blog Mon Grand Est

Située dans le département des Vosges, Plombières-les-Bains est une station thermale réputée, notamment au 19e siècle. Surnommée la « Ville aux mille balcons », Plombières est également classée parmi les « Plus Beaux Détours de France ».

Un peu d’histoire

Ce sont les Romains qui découvrirent sur le site des sources d’eaux chaudes.

La station thermale attira d’illustres curistes : les ducs de Lorraine, Montaigne, le roi Louis XV et Voltaire. On compta aussi Beaumarchais dont la première du « Mariage de Figaro » eut lieu à Plombières. Puis vinrent Napoléon Bonaparte, Joséphine de Beauharnais, Napoléon III, Berlioz, Lamartine, Alfred de Musset ou encore le peintre espagnol Goya.

Le destin de la Savoie et de Nice se joua à Plombières

Plombières est aussi connue pour un événement historique qui scella le destin français de la Savoie et du comté de Nice. La fameuse « entrevue de Plombières » du 21 juillet 1858 eut lieu secrètement dans la station entre l'empereur Napoléon III et le comte de Cavour, premier ministre sardo-piémontais. En échange d’un soutien militaire au Piémont-Sardaigne dans sa guerre contre l’Autriche, la France recevrait la Savoie et Nice. Ce qui arriva quelques années plus tard, en 1860. La légende veut que ce soit à l'occasion du dîner de l’entrevue que fut improvisée la Glace Plombières.

Ce qu’il faut voir à Plombières

Bien naturellement, ce sont les bains qui attirent le plus grand nombre de visiteurs.

On peut également mentionner le Grand Hôtel et les Thermes Napoléon, le Parc impérial, le casino … et un ensemble de villas remarquables édifiées entre 1860 et 1900.

Pour bénéficier d’un beau panorama sur les toits de la ville, montez au sommet du coteau de la Vierge, où se dresse la chapelle néo-gothique Saint-Joseph.

Vue à Plombieres-les-Bains
Plombières-les-Bains fleuri

La Roche Bernard, Petite Cité de Caractère bretonne

Texte et photos par Caroline, du blog Évasions Nantaises

La Roche Bernard se découvre d’abord par le haut. Depuis la route entre Nantes et Vannes, la vue plonge de façon vertigineuse vers la Vilaine. C’est là, dans un méandre de la rivière tranquille, que le joli village aux maisons de pierre est accroché, suivant la pente pour la ville haute, suivant la rive pour les maisons du port.

Si le village est créé aux alentours de l’an Mil comme un site défensif par le Viking Bern-Hart, l’activité portuaire et de commerce assurent son développement dans les siècles suivants. Au 17e siècle le sel, le vin, la chaux ou encore le blé remplissent les entrepôts dont les traces subsistent encore. Tandis qu’à l’Arsenal on construit la Couronne, célèbre vaisseau commandé par Richelieu lui-même et prototype des navires de guerre de la flotte royale.

Après la création du barrage d’Arzal en 1970, c’est vers la plaisance et le tourisme que se tourne l’activité économique.

Aujourd’hui il fait bon flâner dans les ruelles calmes, s’attarder en terrasse, déambuler sur les quais au son des cliquetis des mâts qui s’entrechoquent. Au petit matin la douce lumière glisse sur l’eau et on se prend à rêver d’une croisière sur la Vilaine, qui porte bien mal son nom.

roche-bernard-evasions-nantaises-1
roche-bernard-evasions-nantaises-2

Marcolès, Petite Cité de Caractère du Cantal

Texte et photos par Pauline, du blog Petites Évasions & Grandes Aventures

Niché au cœur de la Châtaigneraie cantalienne, dans le sud du département, Marcolès est un paisible village qui s'étend autour d'un bourg médiéval, où s'entrecroisent des ruelles de charme remplies de fragments d'Histoire.

Mentionné dans des écrits datant du 10e siècle, Marcolès est un ancien prieuré rattaché à l'Abbaye d'Aurillac. Place forte durant les guerres anglaises, Marcolès devient ensuite en un lieu d'échanges commerciaux important, grâce à sa position géographique avantageuse, entre le Midi et les Monts d'Auvergne.

Aujourd'hui encore, il reste de nombreuses traces de la longue et riche histoire de Marcolès à travers les siècles ; à commencer par les portes médiévales dressées à chaque extrémité de la "Rue Longue". Bordée de jolis bâtiments en pierre, décorée de fleurs, parsemée de touches de couleurs, cette rue est une véritable invitation à la flânerie.

De là, on peut rejoindre les magnifiques "carriérons", petites rues pavées qui serpentent à travers le bourg médiéval, en direction du parvis de l'Eglise Saint-Martin, bâtisse de style gothique méridional du 13e siècle. Et pour voir d'autres vestiges de l'Histoire de Marcolès ... rien de mieux que d'aller vous promener dans ses rues à votre tour !

Place Marcolès
Rue Marcolès

Le Thoureil, Petite Cité de Caractère au fil de la Loire

Texte et photos par Cécile, du blog Famille France Trotteuse

Le village du Thoureil est situé au bord la Loire entre Saumur et Angers. C’est un tout petit village d’à peine 450 habitants. Il y a bien une église, un très bon restaurant, une école de voile et un atelier d’artiste mais cela s’arrête là.

Le classement du village en « Petite Cité de Caractère » attire un grand nombre de touristes l’été. Comme le village ne compte qu’une route qui longe la Loire, entre les voitures, les vélos et les promeneurs, il y a de l’animation en journée dans le village.

Mais tôt le matin et le soir venu, le village retrouve son calme. Seuls les cris des oiseaux et les clapotis de l’eau viennent chatouiller vos oreilles.

Pour découvrir le village et saisir un petit bout de son âme, il faut bien sûr longer la Loire à pieds et admirer les gabares. Mais il peut être aussi intéressant de prendre un peu de hauteur via un sentier qui, en parallèle de la route, permet de découvrir les belles demeures du bourg et d’avoir de magnifiques points de vue sur le fleuve encore sauvage en contre bas.

Pour compléter votre visite, je vous conseille une petite balade en gabare depuis le ponton central du village.

 

Eglise Le Thoureil
Le Thoureil

Sées, Petite Cité de Caractère dans l’Orne

Texte et photos par Mathilde, du blog Voyager en photos

Sées est une petite cité épiscopale de 4000 habitants située dans le département de l’Orne en Normandie à une vingtaine de kilomètres au nord d’Alençon. Une ville que l’on voit de loin. En effet, les flèches de sa cathédrale, dont la taille semble un peu démesurée pour la ville, dominent les plaines environnantes.

La cathédrale de Sées, fleuron de l’architecture gothique normande est une visite incontournable. A cause d’une histoire mouvementée, la cathédrale que l’on observe aujourd’hui est en réalité la cinquième cathédrale construite à cet emplacement et date du XIIIème siècle. La cathédrale est très lumineuse grâce à ses grandes fenêtres qui font entrer la lumière. Les week-ends d’été, ne manquez pas le spectacle des Musilumières à l’intérieur de la cathédrale, qui retrace l’histoire de sa construction.

Sées c’est aussi un joli centre historique, avec des ruelles pavés et des maisons à colombages. Ne loupez pas le quartier des chanoines juste sur le côté de la cathédrale.

Pour découvrir cette ville classée Petite Cité de Caractère en 2018, le mieux est de suivre le circuit de 3 km proposé par l’Office du Tourisme pour découvrir les monuments historiques de la cité.

 

Sées
Quartier Chanoine Sées

AuthorTeam EnFranceAussi

Quand les rédacteurs d'#EnFranceAussi se retrouvent pour une balade, cela peut donner naissance à de beaux articles collaboratifs, à 4, 6, 8, ou 10 mains !!

One reply to Sept Petites Cités de Caractère pour se mettre au vert

  1. Voilà sept petites merveilles que je vais prendre plaisir à découvrir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.